Trouver la panne avec 
mauzter garage

 

Pannes en rapport avec le moteur 

Le démarreur n’entraîne pas le moteur
(les phares diminuent d’intensité en essayant)

  • batterie déchargée ;

  • contacts oxydés ou desserrés ;

  • démarreur grippé ;

  • moteur bloqué ;

  • bougies humides ;

  • fils coupés ou mal connectés.

Le démarreur n’entraîne pas le moteur (les phares ne diminuent pas d’intensité)

  • le solenoïde du démarreur, le contacteur ou le démarreur sont défectueux ;

  • le démarreur n’enclenche pas le moteur (le démarreur s’emballe).

Le moteur tourne trop lentement pour démarrer

  • batterie déchargée ;

  • contacts desserrés ou oxydés ;

  • moteur du démarreur déficient ;

  • huile trop épaisse dans le carter ;

  • moteur partiellement grippé.

Le moteur tourne normalement mais ne démarre pas

  • système d’allumage déficient bougies, vis platinées, condensateur, bobine, couvercle du distributeur, fils et contacts ;

  • système d’alimentation défectueux pompe à essence, carburateur, tuyauterie, réservoir (vérifiez si la mise l’air libre du réservoir n’est pas obstruée).

Le moteur a des ratés et des retours d’allumage

  • fils des bougies mal branchés, ou inversés ;

  • mauvais calage de l’allumage ;

  • soupapes mal réglées ;

  • mauvais calage de la distribution.

Le moteur démarre mais s’arrête immédiatement

  • système d’alimentation défectueux, comme précédemment ;

  • tension insuffisante aux bougies.

Le moteur ne tourne pas au ralenti quand il est froid

  • le starter fonctionne mal.

Le moteur ne tient pas le ralenti quand il est chaud

  • réglage du carburateur incorrect au ralenti, vis de richesse mal réglée, gicleur de ralenti bouché, starter bloqué ouvert, présence d’impuretés sous le pointeau du flotteur, la cuve du carburateur est pleine, dans les carburatçurs à dépression constante le boisseau grippe, prise d’air.

Le moteur a un ralenti variable

  • mélange trop riche, vis platinées mal réglées, bougies encrassées ou d’un degré thermique non approprié, allumage défectueux, prise d’air.

Le moteur n’accélère pas franchement

  • défauts d’alimentation : pompe d’accélérateur, starter, richesse du mélange, piston bloqué, ou manque d’huile dans le réservoir du piston SU ou Stromberg, pas assez d’essence à l’arrivée au carburateur ;

  • filtre à air encrassé ;

  • court-circuit au distributeur ;

  • prise d’air.

Le moteur perd de la puissance

  • réglage de l’accélérateur incorrect ;

  • compression insuffisante ;

  • allumage déréglé ; soupapes mal réglées ;

  • vis platinées ou bougies mat réglées ;

  • calage de la distribution incorrect ;

  • prise d’air ;

  • grippage partiel ;

  • segments cassés.

Le moteur a des ratés et ne tire pas

  • allumage défectueux ;

  • filtre à air encrassé ;

  • essence de mauvaise qualité.

Le moteur fonctionne après que le contact eut été coupé

  • trop de calamine dans les chambres de combustion ;

  • mauvais indice d’octane de l’essence ;

  • mauvais indice thermique des bougies ;

  • le moteur chauffe.

Le moteur chauffe

  • pas assez d’eau ;

  • durite percée ;

  • courroie desserrée ;

  • thermostat défectueux ;

  • système de refroidissement bouché ;

  • distribution défectueuse ;

  • radiateur obstrué ;

  • ventilateur cassé ;

  • allumage incorrect ;

  • mélange au carburateur incorrect ;

  • joint de culasse cassé ;

  • pompe à eau en mauvais état.

Consommation trop élevée

  • mélange trop riche ;

  • starter bloqué ;

  • fuite de carburant.

Consommation d’huile trop importante

  • pistons usés ;

  • cylindres ou guides de soupapes usés ;

  • fuite d’huile.

Le voyant d’huile s’allume à petite vitesse, ou reste allumé

  • manque d’huile ;

  • mauvais contact ;

  • jauge défectueuse ;

  • coussinets de vilebrequin abîmés ;

  • tuyauterie abîmée ;

  • pompe à huile en mauvais état.

Le voyant d’huile s’allume lorsque l’on tourne ou en freinant

  • manque d’huile ;

  • canalisations d’huile défectueuses.

Le voyant lumineux du contact reste allumé et l’ampèremètre marque « décharge »

  • courroie de ventilateur détendue ou cassée ;

  • générateur défectueux ;

  • régulateur déréglé ;

  • fils abîmés.

 

Pannes en rapport avec la direction ou la transmission 

La voiture ne tient pas la route et louvoie

  • roue desserrée ;

  • pneu dégonflé ;

  • train avant mal réglé ;

  • jeu dans les bras de direction ;

  • direction en mauvais état, ou suspension défectueuse.

 

La voiture tire d’un côté

  • mauvaise pression des pneus d’un côté ;

  • pneus mal équilibrés ;

  • mauvais parallélisme ;

  • les freins serrent d’un côté ;

  • ressort cassé ou fatigué.

La voiture n’avance pas lorsque le moteur tourne avec une vitesse engagée

  • l’embrayage patine (si l’arbre de transmission ne tourne pas) ;

  • la vitesse est mal engagée, ou la boîte de vitesses est défectueuse (l’arbre de transmission ne tourne pas) ;

  • transmission cassée ;

  • demi-axe de roue cassée ;

  • pont arrière cassé ;

  • support de roue non entraîné par le demi-axe du pont.

Vitesses difficiles à engager

  • embrayage à régler ou défectueux ;

  • système hydraulique de l’embrayage en mauvais état ;

  • boîte de vitesses cassée ;

  • manque d’huile ou huile trop fluide dans la boîte.

L’embrayage patine

  • embrayage déréglé ;

  • embrayage abîmé ;

  • disque d’embrayage huileux.

L’embrayage broute

  • mécanisme excentré ;

  • ressort du mécanisme cassé ;

  • moteur abîmé ou support de transmission avachi.

La direction ou toute la voiture vibre lorsqu’elle roule (au moteur ou non)

  • roues déséquilibrées ;

  • roues desserrées ;

  • pneus abîmés ou de dimensions incorrectes ;

  • joint d’arbre de transmission, ou arbre de transmission, ou demi-arbre de transmission abîmé ;

  • arbre de transmission ou demi-arbre tordu ;

  • roulement de roue à changer (en particulier à l’avant).

Les vitesses accrochent

  • embrayage mal réglé ;

  • embrayage défectueux ;

  • syncros de boîte abîmés.

Les vitesses sautent (boîte bruyante)

  • pignons de boîte abîmés ;

  • niveau d’huile insuffisant ;

  • usure de la boîte.

Embrayage bruyant lorsque l’on appuie sur la pédale d’embrayage

  • butée d’embrayage abîmée.

 

Pannes en rapport avec les freins 

Les freins broutent

  • éléments de frein fixés aux roues desserrés ;

  • tambours ou disques ovalisés ;

  • garnitures usées.

Pédale de frein ayant une course trop longue

  • mâchoires de freins mal réglées ;

  • air dans le système hydraulique des freins ;

  • mauvais réglage entre la pédale et le maître cylindre de freins.

Pédale molle ou besoin de pomper

  • air dans le système hydraulique ;

  • maître cylindre défectueux ;

  • légère fuite de liquide de frein.

 La voiture tire d’un côté quand on freine

  • fuite dans un cylindre récepteur ;

  • garniture abîmée ou usée d’un côté ;

  • piston bloqué dans un cylindre d’un côté ;

  • mauvais réglage des freins sur un côté ;

  • pneus dégonflés d’un côté.

Nécessité d’appuyer plus fort sur les freins

  • garnitures abîmées ou usées ;

  • piston bloqué dans un cylindre de frein ;

  • servofrein défectueux (si la voiture en est équipée) ;

  • garnitures surchauffées (fading).

Les freins restent collés après avoir relâché la pédale

  • piston bloqué dans un cylindre de frein ;

  • mâchoires mal réglées ;

  • ressort de rappel cassé ;

  • câble de frein à main bloqué dans sa gaine.

Freinage brutal

  • tambours ou disques rayés ;

  • tambours ou disques rouillés ;

  • garnitures abîmées.

Les freins n’agissent plus, brusquement

  • canalisation rompue brusquement ;

  • fuite brutale aux cylindres ;

  • la pédale s’est cassée.

 

Pannes en rapport avec la suspension d’une voiture

Suspension molle

  • amortisseurs usagés ;

  • ressort ou lames cassés ;

  • support d’amortisseur cassé ;

  • pression des pneus trop basse.

Suspension trop dure

  • articulation de suspension bloquée ;

  • amortisseur bloqué ou trop dur.

La voiture ne tient pas la route

  • amortisseurs usagés ;

  • roulement de roue à changer ;

  • pneus dégonflés ;

  • élément de suspension à voir : triangle de suspension, bras oscillant, bras de torsion, ressort, barre antiroulis ;

  • roue desserrée.

La voiture se balance

  • amortisseurs à changer ;

  • support d’amortisseur cassé ;

  • ressort faible ou cassé ;

  • barre antiroulis cassée ou détachée.

L’avant de la voiture plonge lorsque l’on freine

  • amortisseurs avant usagés ;

  • supports des amortisseurs cassés ;

  • ressorts avant cassés ou faibles.

L’arrière s’abaisse trop lors de l’accélération

  • amortisseurs arrière abîmés ;

  • supports d’amortisseurs cassés ;

  • ressorts arrière cassés ou faibles.

Chocs sur la direction ou sur le châssis en passant sur des bosses ou des trous

  • coussinets de suspension abîmés ;

  • ressorts trop faibles ;

  • amortisseurs usés ;

  • roue desserrée, élément de suspension desserré ;

  • roulement de roue usé.